Comment filmer en toute discrétion en cas de contrôle de police?

Comment filmer en toute discrétion en cas de contrôle de police?

George Floyd, Adama Traoré, Giovanni Lopez, Adil… Protégez-vous des violences policières avec la caméra espion. Les violences policières ne cessent de prendre de l’envergure ces derniers temps, que ce soit pendant le contrôle d’identité ou la fouille.  Le rôle des agents de police est de protéger les citoyens et agir sur le maintien de l’ordre. Par contre, certains d’entre eux abusent du pouvoir policier et utilisent les forces pour arriver à leur fin. 

 

Cela peut survenir même s’il n’y a pas de signe ou preuve d’infractions. La raison est souvent une question de racisme ou une nécessité de vouloir démontrer la force. Mais peu importe, il est important d’avoir des preuves de ce qui s’est passé pour vous défendre devant la justice. Comme personne n’est au-dessus de la loi et que même un agent de police commet une infraction, il doit être puni sous preuves recevables. 

STOP aux violences policières avec les gadgets discrets 

Les agents de la police municipale ou police nationale font parfois usage de leur pouvoir pendant les fouilles et les contrôles d’identité. La plupart du temps, la justice ne se penche pas du côté des victimes par manque de preuve. Mais avec un enregistrement vidéo, vous avez la chance de prouver les délits des officiers de police. 

 

Avec ces gadgets espions vous avez la possibilité de : 

  •          Disposer d’une protection minimum contre la police. Les agents de la police sont des personnes ayant pour objectif de protéger les citoyens, mais il y a certains qui abusent de leur pouvoir ; 
  •          Dénoncer les comportements illicites d’un officier de police. La plupart des raisons sont le racisme et la haine d’où les victimes de couleur de peau ; 
  •          Obtenir la justice grâce aux preuves ; 
  •          Stopper l’impunité policière ; 
  •          Avoir la tranquillité que si jamais vous êtes face à une telle situation, vous êtes déjà prêt ; 
  •          Bénéficier d’une surveillance citoyenne. 

Filmer discrètement avec les caméras de surveillance 

Avec la caméra espion, vous avez la possibilité de prendre et d’enregistrer des vidéos anonymement. Ce type de caméra passe inaperçu et intégré dans la majorité des outils quotidiens : lunettes, casquette, montre, veste, bouton… À cela s’ajoute la qualité haute définition de l’image. Ne sous-estimez pas la taille de ces caméras espion. 

 

Profitez de notre large collection de caméras espion où vous allez trouver celle qui vous convient peu importe votre style. 

Armez vous de la casquette caméra espion noire pour tous vos déplacements. Elle est très pratique surtout si vous aimez le look décontracté. Sur votre tête, vous n’avez qu’à appuyer sur la télécommande discrètement pour commencer l’enregistrement de la caméra de surveillance. Sur la voie publique, pendant les cambriolages, dans les différents lieux publics… Vous pouvez enregistrer toutes les interventions policières suspectes. 

 

Alors si vous êtes plutôt du style classique et que vous aimez les accessoires, adoptez cette montre caméra espion noire haute définition pour vos enregistrements. De multi usage, en plus d’embellir votre tenue avec sa couleur noire, elle vous sert également de caméra de surveillance discrète, d’appareil photo de qualité et de dictaphone. Le plus avec ce gadget c’est que vous pouvez avoir des enregistrements de qualité même dans un lieu à faible lumière grâce à sa vision nocturne. 

Filmer la police pour plusieurs raisons 

Les pouvoirs de la police leur permettent certains comportements illicites. Certes, les missions de police sont de veiller à la sécurité publique, la sécurité des personnes et la sécurité routière. Cependant, certains confondent protection des personnes et abus de la force. De ce fait, vous devez vous protéger et prévenir des violences policières. Si les agents de police vous attaquent, vous avez les preuves nécessaires devant les tribunaux. 

 

L’impunité policière est une chose inacceptable. Même si vous n’êtes pas la victime et que vous avez été témoin d’une violence policière, vous avez les documents pour aider votre entourage. Avec les gadgets comme le mini bouton caméra espion, vous pouvez tout enregistrer ce qui se passe sans vous faire prendre. 

 

Les victimes des violences policières ne sont pas seulement une dizaine ni une vingtaine, mais des centaines. Les raisons sont nombreuses : racisme, haine, désaccord… Voire aucune raison. Mais, cela n’est plus acceptable. De nombreuses personnes ont déjà perdu leur vie à cause de cela et la dignité est une chose importante dans la vie de chaque humain. Ainsi, il est nécessaire d’en faire face et de ne plus accepter l’impunité policière avec les preuves nécessaires. 

 

Personne n’est au-dessus des lois même les équipes de la police. Tout le monde doit être jugé de la même manière surtout si vous avez les preuves en béton. Les enregistrements vont servir de preuves devant les tribunaux et que c’est votre seule protection contre l’injustice

Si l’agent de police est mécontent de la prise de vue 

Avec ces caméras espion, vous ne risquez pas de vous faire prendre. Mais au cas où, le policier abuse de ses pouvoirs, faites simplement l’ignorant. Soyez un diplomate et dites tout simplement “excusez-moi, je ne savais pas que c’est interdit”. 

 

Quand un citoyen estime être dans le bon droit, la situation risque de prendre une autre tournure et se compliquer dans la majorité des cas. Mais gardez votre calme et résistez passivement, les ennuis judiciaires ne viendront pas vous sanctionner. 

 

De plus, les images qui sont dans votre appareil sont votre propriété et personne ne pourra vous forcer à les montrer ni les effacer sauf s’il se trouve dans le régime judiciaire de la perquisition. Selon la chambre criminelle de la Cour de Cassation, en 2011 affirme que : “une prise de photographie, dans un lieu public, même sans autorisation des personnes, dès lors qu’il est conservé à titre privé.” 

Les lois qui régissent les enregistrements de police 

OUI. Vous avez le droit de filmer les policiers sur la voie publique. 

 

Un circulaire du ministère de l’intérieur en 23 décembre 2008 a notifié que : “Les policiers ne bénéficient pas de protection particulière en matière de droit à l’image, hormis lorsqu’ils sont affectés dans les services d’intervention, de lutte anti-terroriste et de contre-espionnage spécifiquement énumérés dans un arrêté ministériel et hormis les cas de publications d’une diffamation ou d’une injure à raison de leurs fonctions ou de leur qualité. 

 

La liberté de l’information, qu’elle soit le fait de la presse ou d’un simple particulier, prime le droit au respect de l’image ou de la vie privée dès lors que cette liberté n’est pas dévoyée par une atteinte à la dignité. 

 

Soumis à des règles de déontologie strictes, un fonctionnaire de police doit s’y conformer dans chacune de ses missions et ne doit pas craindre l’enregistrement d’images ou de sons.

Il est donc exclu d’interpeller, pour cette seule raison, la personne effectuant un enregistrement, qu’elle appartienne à la presse ou non ainsi que de lui retirer son matériel ou de détruire l’enregistrement ou son support : une telle action exposerait son auteur à des poursuites disciplinaires et judiciaires.”

 

En plus, il n’a pas le droit de s’opposer aux enregistrements ni d'interpeller la personne qui enregistre. Mais on sait tous que quand les fonctionnaires de police vont se comporter d’une manière non convenable, ils ne vont pas permettre aux citoyens de filmer. C’est pour cette raison que vous devez les filmer discrètement avec les gadgets adaptés. 

Les limites de cette loi 

Par ailleurs, cette loi concerne seulement la prise de vidéo ou de photo dans les lieux publics. L’autorisation d’un agent de police est nécessaire surtout si la photo est dirigée centralement sur le sujet. 

 

Les enregistrements sont interdits : 

  •          Pour préserver les traces et les indices pendant une enquête en cours ; 
  •          Pour des raisons de sécurité s’il y a un attentat à la sécurité nationale et que cela présente un danger pour les personnes environnantes. 

 

C’est également à cause de cette limite que vous avez besoin des caméras de surveillance discrètes pour filmer en toute discrétion. 

Les devenus des enregistrements 

Les enregistrements sont recevables devant les tribunaux. Les policiers ne sont pas sous une protection particulière concernant le droit à l’image. Par ailleurs, les brigades de police d’intervention, de lutte anti-terroriste et de contre-espionnage portent des masques pendant leur intervention. De ce fait, on ne peut pas les reconnaître à travers les images ou des vidéos. 

En somme, 

Les enregistrements peuvent servir de preuves devant des tribunaux en cas de besoin. Le but est d’arrêter les violences policières et d’avoir la chance de se défendre devant les tribunaux. De nombreuses personnes ont déjà succombé à cause des violences policières autour du monde. Il faut faire quelque chose parce que dans la vie, il est important de s’entraider. Choisissez alors votre caméra discrète pour filmer la police en cas de contrôle. 

Posté le 2020-12-22 Détective privés 0 587

Leave a CommentLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.
\n